Achat et vente de « rushs » de contenu — Forums Guild Wars 2

Achat et vente de « rushs » de contenu

Ces derniers mois, nous avons constaté une augmentation des ventes de « rushs » de certains combats et succès. Nous avons consulté notre équipe interne ainsi que la communauté de joueurs et aimerions vous fournir des explications plus précises sur notre politique concernant cette pratique.

Depuis les débuts de Guild Wars, certains membres de la communauté se sont spécialisés dans le « rush », pratique consistant à aider d'autres joueurs à terminer du contenu difficile. Nous sommes conscients que certains joueurs ne sont pas en capacité de terminer tout le contenu du jeu. Depuis des années, d'autres joueurs proposent donc d'aider ou de « faire à la place de ». Officiellement, nous considérons que la vente et l'achat de ces services sont tout à fait acceptables.

Cependant, la situation peut devenir épineuse, notamment en cas de partage de compte, ou de transfert de richesses importantes dans le cadre des « rushs » de raid, par exemple. C'est pourquoi nous jugeons nécessaire de clarifier certains points :

  • Tout d'abord, le partage de compte représente un risque considérable et, de manière générale, compromet la sécurité du compte. Celui-ci peut par la suite être verrouillé pour une durée indéterminée, voire définitivement clôturé. Nous sommes très rarement en mesure de restituer un compte partagé à son propriétaire, nous vous recommandons donc vivement de ne jamais partager votre compte avec qui que ce soit.

  • Par ailleurs, après avoir examiné de plus près la source des transactions les plus importantes, nous avons remarqué qu'une grande majorité était directement liée à de la fraude et/ou de l'échange d'argent réel. Comme vous le savez, la fraude est interdite, tout comme l'échange d'argent réel.

Acheter un « rush » directement pour une somme importante, ou acheter de l'or ou des objets en vue de les échanger contre un « rush » risque fortement d'entraîner des mesures à l'encontre de l'acheteur et, dans certains cas, du ou des vendeur(s). Même si les vendeurs ne sont pas forcément conscients du fait que les fonds proviennent de la fraude ou de l'échange d'argent réel, ils s'exposent au risque d'être accusés de posséder des biens volés, et leur compte peut en subir les conséquences.

En résumé, l'achat et la vente de « rushs » sont acceptables, mais ArenaNet déconseille officiellement ces pratiques. L'achat ou la vente de « rushs » s'effectue à vos risques et périls. Si après enquête sur une transaction, il s'avère que les fonds proviennent de la fraude ou de l'échange d'argent réel, nous prendrons des mesures à l'encontre des parties impliquées. Il pourra alors s'agir, en fonction de la situation : de la suppression des fonds, de la suspension et/ou de la clôture du compte.

Mots clés:

Réponses

  • Acheter un « rush » directement pour une somme importante, ou acheter de l'or ou des objets en vue de les échanger contre un « rush » risque fortement d'entraîner des mesures à l'encontre de l'acheteur et, dans certains cas, du ou des vendeur(s). Même si les vendeurs ne sont pas forcément conscients du fait que les fonds proviennent de la fraude ou de l'échange d'argent réel, ils s'exposent au risque d'être accusés de posséder des biens volés, et leur compte peut en subir les conséquences.

    Hypocrisie total .
    Vous vendez votre propre jeux a des site de ventes de GoldSellers et vous prétendez punir les joueurs .
    Occupez vous plutôt des sites GoldSellers a qui vous vendez le jeux avant de faire la morale.
    https://www.mmoga.fr/Guild-Wars-2/
    un site parmi tant d'autre.
    Comme j'ai dé-jas dit depuis plusieurs années si vous voulais encore des liste de sites Goldsellers mp moi

©2010-2018 ArenaNet, LLC. Tous droits réservés. Guild Wars, Guild Wars 2, Heart of Thorns, Guild Wars 2: Path of Fire, ArenaNet, NCSOFT, le logo NC et tous les logos et dessins associés à NCSOFT et ArenaNet sont des marques commerciales ou déposées de NCSOFT Corporation. Toutes les autres marques commerciales et/ou déposées appartiennent à leurs propriétaires respectifs.